Pourquoi de nombreux sportifs prennent du CBD ?

Le CBD et le sport, sont-ils compatibles? De plus en plus de sportifs (professionnels et amateurs) se tournent vers le CBD afin d’améliorer leurs performances mais aussi pour récupérer plus facilement de l’effort en se passant des molécules classiques (ibuprofèneanti-inflammatoire non stéroïdiens, etc..). Les actions anti-inflammatoires et régénératrices du CBD favorisent la détente, la relaxation et la récupération après un effort physique. Le CBD, sous toutes ses formes, s’est tout de suite immiscé dans les régimes alimentaires des professionnels exerçant des sports très physiques et des sports d’endurance particulièrement (MMA, cyclisme, athlétisme, etc..)

 

Le CBD légal dans le sport professionnel

L’Agence mondiale antidopage (AMA) a, depuis le 1er janvier 2018, décidé de retirer le cannabidiol de sa liste des produits dopants. (En savoir plus) Attention toutefois, le THC reste interdit, et c’est pour cela que tout les produits Grin Time contiennent moins de 0,2% de THC pour éviter tout risque en cas de contrôle de dopage.

L’Agence Mondiale Antidopage a récemment relevé le seuil limite de tolérance de THC par millilitre d’urine. Le faisant ainsi passer de 15 nanogrammes par millilitre à 150 nanogrammes. Une mesure qui permet aux athlètes de profiter de produits au Cannabidiol avec effet entourage et par conséquent, des traces infimes de THC.

 

 

Le CBD, l’ennemi des inflammations et des courbatures

En mettant le corps à rude épreuve à longueur de saisons, un athlète de haut niveau a de gros besoins en terme de récupération physique et il a souvent recours à des molécules comme l’ibuprofène ou des anti-inflammatoires. Molécules dont ils se passent désormais de plus en plus au profit du cannabidiol car celui-ci est naturel et ne propose pas d’effets secondaires à long terme, contrairement aux anti-inflammatoires ou anti douleurs qui font des dégâts dans le tube digestif ou les reins.

Le CBD permet aussi d’améliorer les cycles du sommeil, un point essentiel pour les sportifs s’ils veulent atteindre le meilleur de leurs performances. Roger Federer par exemple, star du tennis, avoue dormir de 11 à 12 heures par nuit par souci de récupération physique. Mais c’est avant tout les propriétés anti inflammatoires du CBD qui sont louées par les grands sportifs. En effet, le CBD permet de réduire considérablement les inflammations de manière ciblée en agissant sur plusieurs mécanismes à la fois. En savoir plus. C’est la principale raison qui propulse le CBD sur le devant de la scène, son action anti inflammatoire rapide, efficace et sans effets secondaires notables.

Le CBD a également des effets myorelaxants prouvés, c’est à dire qu’il favorise la détente musculaire et prévient ainsi des crampes et des courbatures dues à l’effort. Les professionnels sont souvent amenés à sur-solliciter un muscle en particulier selon le sport, le bras gauche de Nadal, le pied droit de Ronaldo…Le CBD est un allié car il favorise la relaxation musculaire et va permettre au sportif de prévenir et soulager ces sollicitations chroniques.

Alternative naturelle, le CBD ne présente pas d’effets secondaires comparables aux autres décontractants musculaires dans la médecine classique (douleur estomac, somnolences). Certains grands sportifs, aux USA, n’hésitent pas à opter pour des solutions plus radicales, comme l’utilisation d’opioïdes, et même s’ils sont relativement efficaces sur le court terme, ils restent extrêmement dangereux pour la santé et présentent des risques d’overdose et d’accoutumance.

Le MMA, un exemple à suivre

La compétition de MMA (Arts Martiaux Mixtes), UFC (Ultimate Fighter Championship) aux USA a récemment signé un partenariat de huit ans avec une société Canadienne productrice de cannabis cotée en bourse afin de mener conjointement des tests cliniques sur l’intérêt réel du CBD dans le sport en partenariat avec les combattants. Dans l’idée, cette longue étude permettra de mieux comprendre les mécanismes et de démontrer cliniquement les avantages que présente le CBD pour les sportifs de haut niveau. Les résultats scientifiques seront rendus publics à l’issue et l’objectif est de démocratiser le CBD dans le sport.

 

Du CBD sous quelle forme pour les sportifs ?

Pour les sportifs, il n’est bien évidemment pas très recommandé de consommer le CBD en fumant des fleurs de CBD, ni en vapotant des e-liquides CBD d’ailleurs, même si certains comme Nate Diaz, ne s’en privent pas. Ce qui est préconisé, c’est une manière saine, sans risque, et sans incidence sur les performances physiques. L’huile CBD, avec prise sublinguale, se place en pole position et constitue une prise de fond, régulière, quotidienne, adaptée. Les effets durent de 2 à 3 heures et ont tendance à se faire ressentir entre 5 et 20 minutes après la prise, l’huile peut tout aussi bien se prendre avant ou après un gros effort physique.
Tandis que pour les zones récalcitrantes, il est préférable d’appliquer des baumes ou crèmes au CBD directement sur la peau pour une action localisée. L’absorption par voie transdermique du CBD est en effet très efficace, en utilisant une crème de CBD pour les massages, les kinésithérapeutes exerçant dans des centres sportifs peuvent traiter les douleurs assez rapidement. En baume ou crème, les effets du CBD sont rapides et durent jusqu’à 4 heures.

 

Pour conclure,

Que vous soyez un sportif de haut niveau, du dimanche ou quelque part au milieu, le CBD est un allié solide pour vous en terme de récupération physique, gestion des inflammations et relaxation musculaire. L’AMA et l’UFC, par leurs actions respectives, ouvrent la porte à une meilleure compréhension des avantages à utiliser du CBD dans le sport. Comme eux incorporez le CBD dans votre vie de sportif.